Le marché de l’immobilier locatif meublé est en pleine expansion en France. Et il est facile d’y accéder grâce à la location meublée non professionnelle. En ce qui concerne les conditions d’éligibilité au statut LMNP, il est important de les cerner avant tout investissement. Quelles sont-elles ? Les réponses dans cette page.

Devenir rentier grâce au statut LMNP : comment s’y prendre ?

La plupart des investisseurs immobiliers ne visent qu’un seul objectif : devenir rentiers, c’est-à-dire vivre de leurs rentes. Afin de concrétiser un tel projet, il est envisageable d’opter pour la location meublée non professionnelle.

Bien entendu, les conditions d’investissement avec le statut Loueur Meublé Non Professionnel sont très strictes. Et elles doivent être remplies pour bénéficier des avantages fiscaux de l’investissement locatif en LMNP.

La première étape consiste à acquérir un bien immobilier meublé (neuf ou ancien). Il ne suffit pas d’investir dans un lit et quelques meubles (chaises, salon, etc.) pour accéder au statut LMNP. Il est conseillé de consulter la liste établie par l’État pour éviter toute confusion. En voici quelques exemples :

  • Un lit avec une couette ou une couverture
  • Une table et des chaises
  • Des étagères de rangement
  • Une vaisselle (et des ustensiles de cuisine)
  • Un four (ou un four à micro-ondes)
  • Un réfrigérateur ou un congélateur
  • Des plaques de cuisson
  • Des luminaires

Une fois le bien (meublé ou vide) acquis, il ne reste plus qu’à le mettre en location pendant une période déterminée (mentionnée dans le bail). Il doit être équipé de tout le confort nécessaire à la vie courante des occupants. Ainsi, le locataire n’aura plus besoin d’investir son argent dans l’acquisition de meubles et d’électroménagers.

Zoom sur les conditions d’éligibilité au statut LMNP en 2020

L’investissement immobilier en LMNP implique nécessairement le respect de certaines conditions :

  • Acheter un bien immobilier meublé (ou bien le meubler après l’acquisition)
  • Investir dans une résidence de services neuve (pour récupérer 20 % de TVA)
  • Ne pas dépasser un chiffre d’affaires annuel de 23 000 euros (au titre des loyers issus de la location du logement neuf)
  • Ne pas être inscrit au Registre des Commerces et des Sociétés (RCS) en tant que LMP (loueur meublé professionnel)
  • Le montant annuel de l’ensemble des recettes locatives réalisées ne doit pas être supérieur ou égal aux revenus annuels globaux titrés de la location du bien meublé.

Il est important de souligner que la location meublée est interdite dans certaines villes françaises. Voir ici pour en savoir davantage. Il faudra donc vérifier ce détail avant d’investir dans l’immobilier neuf ou ancien avec le statut LMNP en 2020.

Est-il indispensable de faire une estimation avant d’investir en location meublée non professionnelle ?

Il convient de souligner que l’investissement immobilier en LMNP est un projet de grande importance, raison pour laquelle il faut faire une estimation immobilière de plusieurs biens meublés avant toute prise de décision. Heureusement, cela peut se faire gratuitement et sans engagement sur certains sites dédiés à l’investissement immobilier locatif en LMNP.